Trois défenseurs centraux, deux latéraux offensifs et un numéro 9. Enfin la tactique parfaite pour le PSG ?


Ce 29 octobre, le PSG de Mauricio Pochettino recevait le LOSC pour ce qui allait compter pour la 12ème journée du championnat. Le tenant du titre face à son dauphin de la saison dernière. Dès la 31ème minute, suite a un très mauvais placement défensif, les parisiens vont encaisser le premier but de la rencontre inscrit par Jonathan David sur une passe de Burak Yilmaz.

Jonathan David, lors de l’ouverture du score à la 31′.

Les joueurs du PSG vont avoir du mal à se créer des occasion, la faute à un LOSC très organisé et très solidaire défensivement et même dangereux offensivement. Mais « l’embargo » de Lille va commencer à céder après que Pochettino ait décidé de changer son dispositif pour passer sur un 3-4-3 avec un numéro 9, Mauro Icardi (Leo Messi) capable de faire des appels créant des déséquilibres dans la défense adverse et des latéraux à tendance offensive: Colin Dagba (Tilo Kehrer) et Nuno Mendes (Bernat).

Un choix tactique payant puisqu’après celui-ci les rouges et bleus ont inscrit deux buts (74′ Marquihos, 88′ Di Maria) leur permettant de renverser les dogues et de s’imposer.

Après ce changement, le PSG s’est métamorphosé ce qui n’a pas échappé à Thierry Henry qui l’a fait remarquer au coach parisien en conférence d’après-match. Ce à quoi l’ancien défenseur du PSG a répondu que la défense à 3 était une option et qu’il faut s’adapter à la formation adverse. Très content d’avoir cette option, Pochettino rajoute qu’il a la chance d’avoir entre les mains un effectif très flexible et rappelle encore une fois que l’option peut être utilisée et qu’il faut y penser.

Pochettino en conférence de presse après le match contre Lille.

Benoît Cheyrou lui posera ensuite la question sur le Paris-Saint-Germain avec un numéro 9 lui parlera du PSG avec et sans numéro 9. L’entrée de celui-ci ayant offert plus de liberté à Neymar et Di Maria. Le 30ème entraîneur du club de la capitale répondra que ce n’était pas le problème de la première mi-temps (en parlant de l’absence de numéro 9), que ses joueurs n’étaient pas assez bons pour donner le ballon aux attaquants et qu’en deuxième mi-temps il y a eu des positions qui ont changé mais que, selon lui, ce n’est pas l’entrée d’un 9 qui a changé les choses.

Neymar et Di Maria après le but du 2-1 inscrit par l’argentin meilleur passeur de l’histoire du club et 8ème meilleur buteur.

Avec une défense à 3 centraux, même si ce n’est qu’une « option » selon Pochettino, le PSG a-t-il enfin trouvé son schéma tactique parfait pour évoluer à son meilleur niveau cette saison en Ligue 1 et en Ligue des Champions ?

Une réflexion au sujet de « Trois défenseurs centraux, deux latéraux offensifs et un numéro 9. Enfin la tactique parfaite pour le PSG ? »

Laisser un commentaire Annuler la réponse.