Calendrier de l’avent spécial Coupe du Monde #3 – Gavi

On enchaîne ce 3e jour du calendrier de l’avent spécial Coupe du Monde 2022, avec une des pépites de la sélection espagnole, un certain Gavi. Tu remarqueras que si tu changes 1 lettre à Gavi ça fait Iniesta.

Comment ne pas évoquer le tout récent vainqueur du trophée Kopa, l’espagnol Gavi. Il a été formé à la Masia, le célèbre centre de formation du FC Barcelone, entre 2015 et 2021 avant de faire ses débuts avec l’équipe première le 29 août 2021 contre Getafe (2-1), à tout juste 17 ans. Pablo Paez Gaviria, plus connu sous le nom de Gavi, est né le 5 août 2004. Dix-huit ans plus tard, il est devenu l’un des plus brillants espoirs du football mondial. Qui a dit le nouveau Xavi ?

Gavi en chiffres

En participant à cette demi-finale de Ligue des Nations face à l’Italie à 17 ans et 62 jours, Gavi est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à porter le maillot de la Roja. 

Ce qui le rend « muy especial »

Un joueur à vocation offensive, qui peut évoluer en tant que meneur de jeu et milieu relayeur. Sa maîtrise technique balle au pied bien au-dessus de la moyenne lui permet de se sortir aisément de pressings adverses. Le milieu de terrain est également ambidextre, ce qui facilite sa capacité à apporter le danger dans le camp adverse, quelle que soit sa position sur le terrain, et reste précieux dans les pressings à la perte de balle.

Dans quel club on le verrait bien évoluer ?

Gavi est formé au Barça et est le profil de joueur qui ne peut que rester au Barça. Cette année, il est, comme beaucoup, très déçu des résultats du Barça sur la scène européenne. Suffisant pour qu’il puisse quitter le navire catalan ? Pas convaincu …
Et s’il voulait partir, il n’y a qu’un seul club qui pourrait etre susceptible de l’accueillir, le Manchester City d’un certain Pep Guardiola … 

Notre prono pour l’Espagne à la Coupe du Monde

L’Espagne possède des milieux de terrain bourrés de talents. Que ce soit les pépites du Barca, Gavi et Pedri ou encore des joueurs comme Rodri ou Marcos Llorente, la Roja a un entre jeu plutôt sexy. Mais dans les autres secteurs, on ne peut pas dire que l’Espagne fait figure de référence. Devant c’est toujours aussi compliqué d’avoir un buteur fiable et derrière, on attend toujours les successeurs de Piqué et Ramos, à leur prime.
Dans un groupe avec l’Allemagne, le Japon et le Costa Rica, l’Espagne devrait atteindre le second tour. Ensuite, cette équipe ne donne aucune certitude pour aller plus loin dans la compétition. Meme si attention, on parle d’une nation qualifiée pour la phase finale de la ligue des nations …

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Comments (

0

)

Blog at WordPress.com.