Calendrier de l’Avent #14 : Miralem Pjanic

Dix jours avant de déballer les cadeaux sous le sapins, dix jours avant de pouvoir glisser comme Cristiano Ronaldo jusqu’au pied de l’arbre, et avant d’y arriver, il faut patienter et pour ça, quoi de mieux qu’une nouvelle case du calendrier de l’Avent de Foot Dimanche ?

Ce chocolat de l’Avent c’est un bon gros chocolat de l’Avent, un Ferrero Rocher bien fat bien noisette comme on les aime, car oui, on va revenir sur un joueur de gros talent, formé au Luxembourg puis au FC Metz, il a brillé en Europe et en Ligue 1 comme peu de joueurs l’ont fait avant lui. Je veux bien sûr parler de môssieur Miralem Pjanic, aka la patte de velours qui a fait les beaux jours de l’Olympique Lyonnais.

Dans Football Manager

Après son passage au FC Metz et à Lyon, il finit par rejoindre l’AS Roma et c’est à ce moment là que Pjanic commence à se faire une renommée hors de l’Hexagone, nous avons donc choisi l’opus de FM15 pour nous faire un avis sur ce que valait l’international bosnien. 17 en dribble, en coup franc, en vista, en passes, en anticipation, 18 en contrôle de balle, en technique, et un bon 16 en agilité, comment vous dire que ce Pjanic de 24 ans et d’une valeur de 25 millions avait tout pour plaire ? Aujourd’hui sur FM22, il vaut 70 millions.

Dans la réalité

Pour en revenir à notre Pjanic, c’est une belle carrière qui s’est dessiné pour lui. Formé à Metz en ayant fait ses classes à Lyon, il survole la Série A avec l’AS Roma et la Juventus. Ses frappes lointaines, sa vision de jeu et ses coups francs lui ont taillé une réputation de maître à jouer somptueux, son transfert au FC Barcelone devait être le point culminant de sa carrière mais il n’en aura pas du tout été le cas. En arrivant au Barca, il rejoint la longue liste des Coutinho, Griezmann, Lenglet, Dembélé, et j’en passe, qui étaient tous d’excellents joueurs dans leurs équipes, mais qui ont totalement floppé sous l’étendard catalan. Son prêt au Besiktas lui a redonné des couleurs, mais sans vouloir manquer de respect au club turc, il est surprenant de voir un joueur de sa trempe ne pas évoluer dans l’un des 5 grands championnats surtout qu’il n’a encore que… 31 ans.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.