Calendrier de l’Avent #11 : Garry Bocaly

Si tu te lèves ce matin et que tu vas manger ton petit chocolat de ton calendrier de l’Avent, n’oublie pas que Foot Dimanche te réserve aussi ta dose de cadeau, cette fois c’est encore un défenseur qui passe sur le devant de la scène.

Des étoiles dans les yeux, voilà ce qu’est censé évoquer la période festive de cette fin d’année, et pour se faire nous étions obligés de revenir sur certains champions de notre Ligue 1. A l’instar de Leicester, la Ligue 1 a aussi connu des champions outsiders qui n’avaient pourtant pas une côte très avantageuse au départ, l’épopée de Montpellier en est tout à fait représentative. C’est donc pour cela que l’on revient sur un poste qui n’est que rarement mis en avant, celui d’arrière droit, mais surtout du champion de France Garry Bocaly.

Sur Football Manager

Le natif de Martinique possède des stats plutôt bonnes lors de sa deuxième saison chez Pailladins. Sur l’opus de Football Manager 2014, il présente un 15 en tacles, en activité, an accélération, en endurance, et en qualité physique, et un 16 en détermination, des statistiques stables qui en faisait une valeur sûre. Pour en revenir à sa valeur, il était alors côté à 2,1 millions d’euros, aujourd’hui il ne vaut plus rien étant donné qu’il a rejoins un club amateur pour cause de soucis de santé régulier au niveau de la hanche.

Dans la réalité

Formé à l’Olympique de Marseille, Bocaly n’a jamais pu y faire son trou bien qu’il ait fait des prestations acceptables, il est arrivé à une époque ou Deschamps reprenait les rennes de l’équipe et tous les français savent que le technicien tricolore est très souvent très têtu dans ses choix. Son départ vers Montpellier a été la meilleure chose possible pour son épanouissement personnel, et un choix gratifiant lorsque l’on voit qu’il est ressorti champion d’une génération montpelliéraine agréable à voir jouer. Actuellement en amateur, il peut se satisfaire de beaux moments passés en professionnel.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.