Né le 14 février 1992 à Middelfart au Danemark, Eriksen fait parti des meilleurs milieux de terrain du monde. De 1995 à 2005 il joue avec le club de sa ville natale : Middelfart G & BK avant de partir jusque 2009 à l’OB Odense. Et l’année de ses 17 ans, Christian Eriksen quitte le Danemark et intègre l’académie de l’Ajax Amsterdam (club hollandais le plus titré et le plus connu) : Jong Ajax Amsterdam. Il signe son premier contrat professionnel avec Amsterdam en 2010 et il va ensuite disputer 150 rencontres sous le maillot du club néerlandais et inscrire 32 buts.

Mais la plus belle partie de sa carrière, son ascension va s’écrire en Angleterre, à Tottenham. Club qu’il rejoindra en 2013 pour environ 15.000.000€. Au Royaume-Uni, le milieu danois va jouer plus de 300 matchs et inscrire 69 buts. D’ailleurs en 2013, il remporte son premier trophée de meilleur joueur danois de l’année. Il va même égaler un record détenu jusque là par David Beckham ! Celui de délivrer 10 passes décisives en championnat sur 4 saisons consécutives.

En 2020, il quitte les Spurs avec qui il a atteint la finale de la Ligue des Champions, pour aller en Italie à Milan; à l’Inter Milan pour 20.000.000€.

Dans sa carrière, il remporte 3 titres de meilleur joueur danois de l’année (2013,2014,2015), 1 championnat italien (2021), 3 Eredivisie (2011, 2012, 2013), 1 coupe des Pays-Bas (2010) et 1 Super Coupe des Pays-Bas (2014).

Mais aujourd’hui, le chef d’orchestre des équipes dans lesquelles il est passé, joue pour le club de Brentford (milieu de tableau de première division anglaise).

Comment, à 30 ans, un tel joueur se retrouve dans un club aux si petites ambitions ?

Le 12 juin 2021, le Danemark affronte la Finlande pour le premier match de la phase de groupe de l’Euro. Pendant la première mi-temps, rien ne se passe. Les danois dominent le jeu sans pour autant parvenir à marquer ce but leur permettant de prendre l’avantage. Quelques minutes avant la pause, comme BBC l’écrit « Eriksen s’effondre sur le terrain« . Il s’agit probablement du moment le plus impressionnant de ce championnat européen. Quelques secondes après qu’Eriksen ait frappé le sol, l’entièreté de l’équipe danoise s’est réunie autour de lui.

Après plusieurs minutes au cours des quelles l’équipe médicale ait procédé à des massages cardiaques et quelques chocs de défibrillateurs, Eriksen est transporté dans un hôpital à Copenhague. Le 17 juin 2021, un pacemaker lui est posé. Beaucoup ont pensé que sa carrière était terminée, il pensaient qu’il ne reviendrait jamais sur les terrains ou tout du moins pas au même niveau.

C. Eriksen expliquera plus tard s’être senti mourir pendant 5 minutes. Son pacemaker l’obligera à quitter le championnat italien qui n’autorise pas les joueurs portant ce dispositif à disputer les rencontres.

Mais le 19 mars 2022, le désormais joueur médicalement assisté fait son retour sur la pelouse du Copenhagen’s Parken Stadium; le terrain sur lequel il s’était écroulé environ 300 jours auparavant. Selon BBC « il y avait des scènes fortes en émotion pour le retour de l’actuel joueur de Brentford« .

Lors de cette rencontre face à la Serbie, le milieu danois sera capitaine et va même s’offrir un but suivi d’une énorme standing ovation de la part du stade de la capitale du Danemark et probablement de beaucoup de joie de la part des téléspectateurs, nombreux à avoir suivi le retour de leur milieu phare. Nouvelle ovation lorsqu’il est remplacé à la 79ème minute. Son but était le 38ème de sa carrière avec l’équipe nationale.

Après avoir quasiment perdu la vie il y a bientôt 1 an, il fera sûrement parti de l’effectif du Danemark pour la prochaine Coupe du Monde au Qatar. Pour rappel, le Danemark est dans le groupe D : groupe de la France.

Sa carrière est aujourd’hui ce qu’on pourrait appelé un « up down & up« . L’un des meilleurs milieux de terrain au Monde qui frôle la mort et qui désormais continue d’inscrire des buts somptueux et qui va même aller disputer une Coupe du Monde avec son pays.