Il y a peu on vous parlait des crampons 100% végan de Puma, la King Platinium, et toujours dans l’optique de devenir totalement écologique, Puma s’attaque à ses maillots.

Bien que ce ne soit pas la semaine de l’écologie, l’actualité semblait bien verte en ce moment, après EA Sport & FIFA qui absorbait un maximum de CO2, la King Platinium pour fouler les pelouses, Puma revient cette fois avec une nouvelle flopée de maillots. Chacune des grosses écuries habillées par l’équipementier (AC Milan / Dortmund / Marseille / Manchester City), aura droit en fin de saison à un maillot entièrement recyclé d’anciens maillots à commencer par les Cityzens lors du prochain match face à Watford. Pour réaliser ce projet, Puma a innové un nouveau système de production basé sur les principes de dépolymérisation et de repolymérisation. Le premier consiste par un procédé chimique à décomposer les principaux composants du maillot, puis à en filtrer les couleurs, la seconde partie consiste à recomposer les matériaux principaux en un fil qui a les propriétés du polyester vierge.

Cette manipulation autrefois impossible par la présence des badges et du flocage n’est plus que de l’histoire ancienne, un procédé totalement innovant lorsque l’on sait que ces maillots retransformés possèdent 75% d’anciens maillots et 25% de matériaux polluants récupérés dans l’océan. Une initiative géniale lorsque l’on sait que les tuniques de Puma sont déjà faits à base de 100% de polyester recyclé, petit à petit, l’équipementier devient un acteur majeur et un exemple à suivre en terme d’écologie.