Jusque-là, pas mal des joueurs dont l’on a parlé sont soit à la retraite, soit blessé, soit reconverti déjà dans une nouvelle profession, en revanche cette fois il s’agit d’un joueur encore en activité.

L’Angleterre regorge de pépites, il suffit de voir le nombre de joueurs que produit Chelsea avec son centre de formation ultra performant, ou encore chez Manchester City qui a l’art et la manière de lancer de bons petits joueurs à l’instar d’un Phil Foden. En revanche le rival et frère rouge de Manchester n’a pas vraiment le don de lancer des pépites, et quand il y en a un qui perce il est dur de l’oublier, c’est le cas d’Adnan Januzaj.

Sur Football Manager

Sur Football Manager, nous nous sommes servis de l’opus de 2015, celui ou le jeune Januzaj a commencé à s’imposer dans l’effectif de Manchester, il a alors 19 ans. 16 en dribbles, en contrôle de balle, en passes, en accélération, en agilité, en équilibre, 17 en technique et 19 en flair, ce sont des stats de petit prodige que présente l’ailier mancunien. Sur FM15 l’international belge valait 12,5 millions, sur le FM22 il est désormais à 17 millions d’euros.

Dans la réalité

Formé à Manchester United, il était parti pour être le nouveau joyau des Red Devils, mais les changements réguliers de coach depuis l’ère Ferguson n’ont pas du tout aidé à l’éclosion du joueur. Son prêt infructueux du côté de Dortmund a aussi rendu les choses très compliquées pour lui, lui qui a disputé une douzaine de matchs sans trouver le chemin des filets. 28 matchs avec les Black Cats, seulement une réalisation, c’est le constat de son dernier prêt en Angleterre, l’Albanais d’origine sent très bien qu’il n’est plus en odeur de sainteté depuis un moment et tente l’aventure espagnol, et enfin il semble avoir retrouvé ses repaires. Depuis 2017 il évolue du côté de la Sociedad et cumule 145 matchs pour une vingtaine de buts, enfin de la stabilité pour celui qui aurait pu porter les Red Devils plus loin qu’au simple stade de pépite déchue du club.